80000 ENFANTS DÉPLACÉS EN RAISON DES EXPLOSIONS DE BEYROUTH

06 août 2020

BEYROUTH, 6 AOÛT 2020 – Quelque 80 000 enfants ont été déplacés par les explosions de Beyrouth, selon les estimations de l’UNICEF, les familles affectées ayant désespérément besoin d’aide.

Les explosions de mardi soir ont fait 140 morts, 5 000 blessés et des centaines de disparus. L’UNICEF est préoccupé par le fait que de nombreux enfants ont subi des traumatismes et restent sous le choc.

«Au cours des 48 dernières heures, l’UNICEF a continué de se coordonner étroitement avec les autorités et les partenaires sur le terrain pour répondre aux besoins urgents des familles touchées, en se concentrant sur la santé, l’eau et le bien-être des enfants», a déclaré Violet Speek-Warnery, Représentante adjointe de l’UNICEF au Liban.

Le port de Beyrouth – où l’explosion a eu lieu – est la principale bouée de sauvetage du pays. Il est maintenant totalement détruit.

Selon les dernières informations:

  • De nombreux rapports font état d’enfants séparés des membres de leur famille, dont certains sont toujours portés disparus;
  • Au moins 12 établissements de soins de santé primaires, maternels, de vaccination et de nouveau-nés à Beyrouth ont été endommagés, affectant les services de près de 120 000 personnes;
  • Un hôpital pour enfants dans la région de Karantina, qui avait une unité spécialisée traitant les nouveau-nés critiques, a été détruit.
  • Les autres hôpitaux opérationnels sont surchargés et épuisés en fournitures médicales essentielles;
  • 10 conteneurs stockés par le ministère de la Santé publique avec des équipements de protection individuelle ont été détruits;
  • Cinq des sept chambres froides à vaccins soutenues par l’UNICEF ont été détruites dans l’explosion, ce qui a affecté des programmes de vaccination critiques;
  • De nombreuses écoles ont signalé des dommages à Beyrouth et dans les environs, et des évaluations se poursuivent sur le niveau des dommages;
  • Au cours des 48 dernières heures, 464 nouveaux cas de COVID-19 ont été enregistrés.

«L’UNICEF soutient les autorités locales et les partenaires. Nos équipes travaillent 24 heures sur 24 pour fournir aux personnes touchées une assistance indispensable », a déclaré Speek-Warnery.

L’UNICEF au Liban travaille avec ses homologues et partenaires pour intensifier le soutien aux enfants touchés et à leurs familles afin de répondre aux besoins immédiats, notamment:

  • De l’eau potable a été distribuée aux intervenants de première ligne et aux personnes vivant dans la zone directement touchée autour du port de Beyrouth;
  • Réaliser des évaluations préliminaires sur les entrepôts, les écoles, les chambres froides, les infrastructures d’eau et les établissements de santé, y compris les hôpitaux et spécialiser l’unité de soins intensifs pour les nouveau-nés;
  • On estime que 90% des vaccins stockés ont été récupérés de l’entrepôt endommagé du port;
  • Soutenir la réunification des enfants séparés de leur famille et la mise en place d’une hotline;
  • Fournir un soutien psychosocial pour aider les enfants à faire face au deuil et aux traumatismes.
  • Travailler avec des jeunes volontaires pour aider au nettoyage dans différentes zones;
  • Mettre en place un programme de transfert en espèces pour une aide temporaire au logement pour les familles déplacées par la perte de leur maison.

Pour être en mesure de répondre à ces immenses besoins immédiats, l’UNICEF a besoin d’urgence de près de 4,4 millions de dollars.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire